Consommation Hygiène

Des tonnes de brosses à dents

Ce premier article de la rubrique consommation est consacré à la brosse à dents.
Vous ne trouverez pas ici de nouvelles astuces sur l’art de se brosser les dents, ni un test comparatif concernant les brosses de tous poils.
L’objet de ce post est de partager et d’expliquer notre choix vis à vis de l’achat de cet objet du quotidien.

« Motivation »: Limiter autant que possible la production inutile de déchets ménagers.
Même si ce ne sont que quelques grammes de plastique en moins, pourquoi ne pas le faire.

Commençons par un bilan matière. Jusqu’à aujourd’hui nous achetions des brosses classiques en matière plastique, vendues sous blister.
Pour notre foyer de 2 personnes nous consommions chaque année environ 2 x 7 brosses représentant 2 x 7 x 16 g soit 224 g de plastique par an, sans compter le blister d’emballage.

Mais ça, c’était avant !

Nous n’avons pas choisi l’option de brosses électriques qui génèrent elles aussi des déchets, dont potentiellement des accumulateurs et consomment inutilement de l’énergie.

Notre choix s’est porté sur des brosses manuelles à tête interchangeable. Le manche est en matière plastique mais il en existe des modèle plus « luxueux » en bois.
La partie jetable ne pèse que 3 g (à comparer aux 16 g d’une brosse classique) et les brosses de rechange sont vendues par 2 dans une petite boite carton (recyclable).

Conséquence de ce choix, 182 g de plastique incinéré en moins chaque année.
Ce n’est pas grand chose, mais pour reprendre une expression en vogue, c’est la part du colibri !
Pour la France sur la base de 67 millions d’habitants cela représenterait plus de 6.000 tonnes par an !
Là il deviendrait sérieusement costaud le petit colibiri !!!!!

Les modèles évoqués sont commercialisés par Caliquo et sont fabriqués en France.

D.M.

 

%d blogueurs aiment cette page :